Chronométreur officiel
0000000
Départ de la Drheam Cup
La Drheam Cup 2020, rebaptisée Grand Prix de France de course au large pour sa 3e édition, s’est élancée de Cherbourg ce dimanche 19 juillet à 13h. Heureux de pouvoir renouer avec la compétition après une longue période sans régate, du fait de la crise du COVID, l’équipage du Maxi Edmond de Rothschild prend part à la course pour la première fois. Pour l’occasion, Franck Cammas et Charles Caudrelier ont réuni à leurs côtés quatre marins de talents: Morgan Lagravière, Yann Elies, David Boileau et Yann Riou. Bien que le format de l’exercice tout autant que la météo prévue seront très éloignés de l’objectif sportif de la saison, le Trophée Jules Verne, les 750 milles annoncés du parcours des Ultimes seront une belle opportunité pour valider les modifications de l’hiver et venir se jauger face à la concurrence. Après quelques heures de course et une traversée express de la Manche, les hommes du Gitana Team menaient les débats le long des côtes anglaises et étaient les premiers à s’affranchir de la marque de W Shambles dans un vent devenant très évanescent.

De Cherbourg à La Trinité-sur-Mer, en passant par la mer d’Irlande et le plateau de Rochebonne

Les conditions anticycloniques qui doivent s’établir en mer d’Irlande dès demain ont poussé les organisateurs à revoir le parcours de 1 100 milles afin que les bateaux puissent bénéficier de conditions météorologiques dignes d’une vraie régate. C’est pourquoi la marque de l’Île de Man a été supprimée et que le tracé des Ultimes sera plus Sud qu’imaginé à l’origine. Depuis le large, en plein convoyage du Maxi Edmond de Rothschild vers la pointe du Cotentin, Franck Cammas nous décrivait le scénario météo attendu : « La première partie de course se fera dans des conditions assez légères, pas forcément évidentes pour une entame mais tout le monde sera logé à la même enseigne ! Nous devrons traverser La Manche car nous avons la marque W Shambles à laisser à bâbord, avec peut-être du thermique à aller chercher à la côte, et après ce sera direction Lizard, les Scilly et le Way Point recalé en Mer d’Irlande. Si les prévisions météos restent bonnes nous devrions y être lundi matin. Une dorsale anticyclonique située dans cette zone va un peu pimenter ce passage. Il faudra être devant ! La deuxième partie de course et notre retour vers la France devraient eux être beaucoup plus rapides… Moins de stratégie mais de la vitesse pure et du pilotage à très hautes vitesses avec un bon flux d’une vingtaine de nœuds. C’est sympa car assez varié. Les routages nous donnent 1 jour et 20 heures de course, soit une arrivée mardi matin à la Trinité-sur-Mer. »

Des premières heures aux avants-postes

Après un départ dans les tous petits airs, où il a fallu s’armer de patience pour s’extraire de la côte et toucher un vent plus établi, les hommes du Gitana Team ont rapidement pris les choses en main et pointaient en tête de flotte dès la bouée de dégagement. Poussé par un bon flux, c’est en vol que le Maxi Edmond de Rothschild a réalisé une traversée express de la Manche en un peu plus de trois heures.À 19h, même si le vent semblait avoir disparu au large des côtes anglaises, ralentissant ainsi fortement le rythme de tête de course, le duo Cammas - Caudrelier confortait son leadership. Ses deux poursuivants – Sodebo et Actual – accusaient 12 milles de retard.

La première nuit de la Drheam Cup 2020 s’annonce longue pour les concurrents qui ne manqueront pas de multiplier les manœuvres à la côte pour exploiter les moindres risées et effets de sites.

Le parcours de 750 milles des Ultimes


Les contenus figurant sur ce site sont protégés par le droit d'auteur.
Toute reproduction et représentation sont strictements interdites.

Pour plus d'informations, consultez la rubrique mentions légales.
Saisissez au moins 4 caractères...