Gitana 11 au départ de la Rolex Fastnet Race. Une course mythique au programme du Championnat ORMA 2007.
Gitana 11 prendra le départ de la célèbre Rolex Fastnet Race, le dimanche 12 août aux alentours de 12h00 (heure anglaise) parmi une flotte de 300 bateaux, dont 20 multicoques. Lionel Lemonchois et ses cinq équipiers auront à cœur d'inscrire une nouvelle fois le nom de Gitana au palmarès de cette course mythique.
Historique et parcours de la course

Une longue histoire

“Le Fastnet” est l'une des plus prestigieuses courses au large organisée par le RORC (Royal Ocean Racing Club) depuis 1925. Depuis 1933, elle se déroule au mois d'août de chaque année impaire en clôture de la semaine de Cowes, crée, elle, en 1826. Cette course rassemble des unités dont la longueur minimale est de 9m10 (21 pieds) et dont la longueur maximale est de 25m (70 pieds).
C'est également une longue histoire pour la famille Rothschild et les Gitana, les monocoques du Baron Edmond de Rothschild, père du Baron Benjamin de Rothschild, ayant détenu pendant de longues années le record du Fastnet.

Un parcours exigeant de 608 milles aux conditions météorologiques parfois sévères

La Rolex Fastnet Race prend son départ de Cowes, situé sur l'île de Wight au sud de l'Angleterre. Les départs de la flotte se feront toutes les 20 minutes pour finir par les multicoques qui s'élanceront sur la ligne à 11h50 (heure anglaise). Les bateaux effectueront ensuite une descente du Solent, bras de mer étroit situé entre l'île de Wight et la côte du Hampshire où les courants peuvent atteindre, par endroits, plus de 5 nœuds. Puis, les concurrents devront contourner le célèbre rocher du Fastnet pour ensuite croiser le Cap Lizard et arriver à Plymouth.
En termes météorologiques, la course est réputée compliquée. Les vents d'ouest souvent prédominants à cette période de l'année peuvent rapidement donner de forts coups de vent. De plus, les dépressions en provenance de l'Atlantique Nord et qui traversent les unes après les autres les îles britanniques modifient régulièrement la donne. Savoir où peuvent se créer ces perturbations météorologiques et comment les utiliser au mieux font partie des talents essentiels pour remporter la course.

Lionel Lemonchois, skipper de Gitana 11, explique les difficultés de la course et fixe ses objectifs à j-3 du départ : Ce n'est pas tant le parcours qui est difficile que la météo qui, elle, peut parfois être compliquée et rude. Pour l'heure, ce qui se dessine c'est un départ à 10/15 nœuds de vent ouest–nord-ouest qui passera ensuite sud-ouest pendant la redescente vers Plymouth après le Fastnet et fraîchissant ce qui va sans doute donner une fin de course très rapide. Telles qu'elles se dessinent, ces conditions ne sont pas pour me déplaire parce qu'elles devraient bien convenir à Gitana 11. Quelle que soit la concurrence – 300 bateaux sur un départ de course, ça n'est pas rien ! - notre objectif est clair : gagner !”.

Equipage Gitana 11 :

Benjamin de Rothschild
Navigateur / Performer

Lionel Lemonchois
Skipper

Yann Guichard
Navigateur / barreur

François Denis
Numéro 1

Daniel Souben
Régleur grand-voile / barreur

Léopold Lucet
Régleur

Les contenus figurant sur ce site sont protégés par le droit d'auteur.
Toute reproduction et représentation sont strictements interdites.

Pour plus d'informations, consultez la rubrique mentions légales.
Saisissez au moins 4 caractères...