Envoyer cette page à un ami






Retour aux actualités 02 novembre 2014

La 10e Route du Rhum - Destination Guadeloupe est lancée

Objectif Rhum Multi70 Edmond de Rothschild Sébastien Josse

Respectant à la lettre le programme prévu, c'est à 14 heures précises qu'a été donné le départ de la Route du Rhum Destination Guadeloupe. S'élançant au près, les quatre-vingt onze solitaires ont dû composer avec un vent de sud-ouest d'une quinzaine de nœuds, mais grimpant jusqu'à 25 nœuds sous les grains qui jalonnaient la route vers le Cap Fréhel, distant de 18 milles nautiques. Escorté par les membres du Gitana Team, le Multi70 Edmond de Rothschild a viré en cinquième position cette marque de parcours avant de filer seul vers la sortie de La Manche.

L'histoire d'amour que le public entretient avec la Route du Rhum est plus que jamais d'actualité. Durant dix jours, ce sont plus de deux millions de personnes qui se sont pressés le long des remparts de la cité corsaire pour venir admirer les bateaux et saluer les solitaires. Hier, lors de la sortie des écluses le public avait encore répondu présent et la haie d'honneur formée par des centaines d'embarcations en sortie de sas était tout simplement impressionnante. Ce dimanche, malgré des conditions météorologiques compliquées sur le plan d'eau malouin, de nombreux passionnés n'ont pas hésité à se rendre au large de la Pointe du Grouin, où était donné le départ, ou encore au Cap Fréhel pour saluer une dernière fois les marins avant le large.

18 milles à haut risque

Quatre-vingt onze concurrents sur une même ligne de départ, des centaines de pneumatiques mêlant passionnés et équipes techniques, des dizaines de vedettes à passagers sans oublier une bonne quinzaine d'hélico médias dans les airs… Le plan d'eau malouin ne manquait pas d'animation ce dimanche après-midi. Si les conditions météos étaient tout à fait maniables, avec un flux de Sud-Ouest d'une quinzaine de nœuds, les grains que les solitaires ont rencontré sur la route de Fréhel sont toutefois venus pimenter un peu le départ de la 10e édition de la Route du Rhum. « Le départ a été agité mais pas plus que d'habitude… Le Rhum est fidèle à sa légende» souriait Cyril Dardashti, le team manager de l'écurie aux cinq flèches, à son retour à terre. « Ces 18 milles vers Fréhel sont toujours un moment stressant. Pour Sébastien tout d'abord mais également pour l'équipe technique car nous ne sommes jamais à l'abri d'un contact. Nous avons d'ailleurs eu une belle frayeur juste avant le passage de la bouée de Fréhel avec un zodiac en panne sur la route de Sébastien. Il a pris un départ prudent comme il souhaitait le faire sachant que le but était de doubler Fréhel dans le paquet, au contact et sans encombres.»
1h12 après le départ, le Maxi80 Prince de Bretagne ouvrait la voie en doublant Fréhel. Quelques minutes plus tard, à 15h20 pour être précis, le skipper d'Edmond de Rothschildl'imitait en cinquième position.

Louvoyage musclé en Manche

La première nuit de mer s'annonce longue pour la flotte de la Route du Rhum - Destination Guadeloupe. En ouvreurs, les Ultimes tirent des bords pour sortir de La Manche au plus vite. Mais ils devront négocier dans les prochaines heures le passage d'un nouveau front. Avant l'arrivée de ce dernier, le vent fraîchira comme nous l'expliquait Sébastien Josse ce matin : « Dans la soirée le vent devrait progressivement monter, atteignant les 20 nœuds au large de Perros-Guirec, les 30 nœuds devant l'Aber Wrac'h puis 35 nœuds au passage du front cette nuit à l'approche de Ouessant. Ce sera une entrée en matière musclée avec une première nuit blanche, où il sera difficile de lâcher la barre. Demain après-midi, nous devrions souffler un peu avant que le vent ne forcisse à nouveau en début de deuxième nuit.»

Partager cet album photo