Envoyer cette page à un ami






Retour aux actualités 25 septembre 2014

Edmond de Rothschild à un mois du rendez-vous malouin !

Objectif Rhum Saison 2014 Multi70 Edmond de Rothschild Sébastien Josse

Dans un mois, conformément aux instructions de course qui réclament que les concurrents aient rejoint Saint-Malo au plus tard le 24 octobre, le Multi70 Edmond de Rothschild sera amarré dans le Bassin Vauban. Dès lors, le trimaran armé par le Baron Benjamin de Rothschild y patientera jusqu'au 1er novembre, date à laquelle il quittera les pontons de la cité Corsaire pour quelques heures au mouillage avant le grand départ du 2 novembre 14h. Mais en ce 25 septembre, jour de conférence de presse parisienne de la Route du Rhum, le grand large paraît encore bien loin à Sébastien Josse Pour le skipper d'Edmond de Rothschild, les prochaines semaines s'annoncent denses entre un rapide chantier du bateau, quelques navigations, des rendez-vous médiatiques sans oublier une préparation physique assidue.

Galop d'essai sur l'Azimut

Vendredi à 18h, cinq - ou six - des huit concurrents inscrits dans la classe « Ultimes » de la Route du Rhum – Destination Guadeloupe s'élanceront de Lorient pour une confrontation de 260 milles en course à l'occasion du Défi Azimut. «Demain, je serai au départ du Défi Azimut pour environ 20h de mer dans une configuration très proche de celle de la Route du Rhum. Je dis très proche uniquement parce que nous naviguerons en faux solo, avec un équipier passif, principalement pour des raisons de sécurité car nous évoluerons à proximité des côtes avec le trafic maritime que l'on connaît dans ce secteur» expliquait le skipper d'Edmond de Rothschild. Bien que le format de l'épreuve soit très différent de l'exercice qui attend les solitaires sur la Route du Rhum, Sébastien Josse avait à cœur de disputer cette régate pour clore sa préparation nautique: «Sur le papier, cette régate n'a pas grand chose à voir avec la Route du Rhum - d'autant plus que les conditions météorologiques sont annoncées légères - mais y participer reste intéressant : venir se frotter à ses adversaires, se préparer pour un départ au contact en solo et encore et toujours engranger des milles et des situations. Quatre de mes sept futurs concurrents sur le Rhum seront là. En ce sens et à un mois de l'échéance, ce défi Azimut sera un vrai petit galop d'essai.»

Sur les 260 milles du parcours concocté par Jacques Caraës, le directeur de course du Défi Azimut, Sébastien Josse et le Multi70 Edmond de Rothschild pourront en effet se mesurer aux trimarans de 70 pieds Oman Sail et Paprec Recyclage mais également au 80 pieds Prince de Bretagne ainsi qu'à l'un des grands favoris de la Route du Rhum, le maxi-trimaran Banque Populaire VII. Rappelons que le bateau désormais barré par Loïck Peyron, suite au forfait d'Armel Le Cléac'h sur blessure, n'est autre que le bateau vainqueur de l'édition 2010 alors qu'il était mené par Franck Cammas.

Chantier express à Lorient

Dès lundi prochain – le 29 septembre – le trimaran armé par le Baron Benjamin de Rothschild sera sorti de l'eau et retrouvera la discrétion des ateliers du Gitana Team pour une dizaine de jours ; le temps pour l'équipe de contrôler une dernière fois la plateforme dans le détail (contrôle de l'accastillage, de l'hydraulique, carène …). Tandis que bon nombre de ses adversaires ont privilégié des chantiers estivaux, Sébastien Josse a fait le choix de conserver sa monture le plus tard possible à l'eau afin de maximiser les sorties et les séances d'entraînements: « Je voulais cumuler les navigations et me sentir pleinement à l'aise avec le bateau avant qu'il ne retourne en chantier, sachant que de toute façon rien ne serait fait côté structure. Compte-tenu des conditions anticycloniques que nous connaissons depuis le début du mois de septembre, je ne suis pas mécontent d'avoir programmer ce dernier chantier seulement quelques semaines avant le départ. Cet été, j'ai pu valider ma qualification dans du vent soutenu et réaliser des navigations de 24 à 48h dans des conditions toniques. Aujourd'hui, je me sens serein. Techniquement, le bateau correspond en tous points à ce que nous souhaitions, j'ai validé le programme sportif que je m'étais fixé et je peux me concentrer sur la préparation physique pour être le plus affûté possible au moment du départ.»

Le Multi70 Edmond de Rothschild devrait retrouver son élément autour du 10 octobre, une quinzaine de jours avant son arrivée programmée au pied des remparts de Saint-Malo.

 

Partager cet album photo