Envoyer cette page à un ami






Retour aux actualités 29 mai 2014

ArMen Race, bon départ pour Edmond de Rothschild

ArMen Race Multi70 Edmond de Rothschild Sébastien Josse

Avec 194 bateaux inscrits sur la quatrième édition de l'ArMen Race, le spectacle était au rendez-vous ce jeudi après-midi devant la Trinité-sur-Mer. Durant plus d'une heure, les départs par classe se sont succédé. Dernier groupe à s'élancer, celui des multicoques fermait la marche à 15h35. Lancés à plus de 18 nœuds, le Multi70 Edmond de Rothschild et Oman Sail, suivis des Multi50 et des Multi30, ne tardaient pas à remonter la flotte dans un slalom impressionnant en direction de la Teignouse. Pour Sébastien Josse et ses six équipiers, le retour dans le port morbihannais est prévu demain vendredi 30 mai en fin d'après-midi au terme d'un parcours de 310 milles nautiques.

Le grand parcours pour les deux Ultimes de la flotte

Edmond de Rothschild et son adversaire – Oman Sail – seront les seules unités de cette quatrième édition à réaliser le grand parcours avec 310 milles nautiques devant les étraves des deux trimarans de 70 pieds. Compte tenu des conditions météorologiques medium à faibles attendues, le reste de la flotte se départagera sur une boucle d'environ 200 milles avec au programme le passage des Glénans.

A l'issue du briefing matinal, Sébastien Josse nous détaillait le tracé des Ultimes: « Nous partons de la Trinité-sur-Mer. Il faudra respecter les bouées du chenal de la Teignouse, qui marque la sortie de la baie de Quiberon. Ensuite, nous filerons vers l'Occidentale de Sein en passant au Sud du Raz de Sein. Ce sera une remontée au près au louvoyage et nous devrions être là-bas en milieu de nuit prochaine vers 3-4 heures du matin. Après débutera la descente au portant vers l'île d'Yeu, qui sera à contourner en la laissant à bâbord. Cette partie du parcours est assez ouverte et selon les derniers fichiers nous devrions avoir quelques empannages à effectuer pour atteindre la marque. Enfin, ce sera le retour en route directe vers la baie de Quiberon et la Trinité-sur-Mer, où l'arrivée sera jugée non loin du Trého certainement demain en fin d'après-midi.» 

Medium à faible

Sur l'ArMen Race, les éditions se suivent mais ne se ressemblent pas. L'an dernier, les équipages engagés avaient eu fort à faire dans une brise soutenue. Des conditions sportives qui avaient permis à Sébastien Josse et ses hommes de boucler les 320 milles de régate en seulement 13 heures et 18 minutes de course. En 2014, aux vues des conditions météorologiques, l'équipage d'Edmond de Rothschild prévoyait deux fois plus de temps pour une distance quasiment équivalente : « La situation météorologique est moins pessimiste que prévu et nous devrions avoir du vent sur l‘ensemble du parcours. Le flux sera majoritairement du Nord-Ouest avec quelques variations en intensité. Au moment du départ, il peut y avoir une quinzaine de nœuds si le thermique se met bien place. Ce sera mollissant dans la nuit avec un flux soufflant à une dizaine de nœuds mais nous espérons un petit renforcement pour la fin de course, demain dans l'après-midi, toujours grâce au thermique qui pourrait s'établir » nous confiait Sébastien Josse.

A 18 heures, les deux ouvreurs de la flotte de l'ArMen Race – Edmond de Rothschild et Oman Sail -  croisaient entre Lorient et l'île de Groix et le Gitana Team semblait avoir pris un léger avantage sur son adversaire.

Suivez la course en direct sur : http://yb.tl/armen2014#

L'équipage d'Edmond de Rothschild sur l'ArMen Race

Sébastien Josse (skipper)
David Boileau, Florent Chastel, Jean-François Cuzon, Cyril Dardashti, Olivier Douillard, Antoine Koch

Partager cet album photo