Envoyer cette page à un ami






Retour aux actualités 05 novembre 2017

La 13e édition est lancée !

Transat Jacques Vabre 2017 Maxi Edmond de Rothschild Sébastien Josse

Bon départ ! Comme prévu la flotte de la Transat Jacques Vabre s'est élancée ce dimanche 5 novembre à 13h35 précises au pied du Cap de la Hève, non loin des falaises de Sainte-Adresse. Dans un vent medium de secteur Ouest à Nord-Ouest d'une vingtaine de nœuds et une mer agitée et creuse, les 37 duos de marins en lice ont mis le cap sur Salvador de Bahia au Brésil, soit 4 350 milles à courir devant les étraves. À la barre du Maxi-Edmond de Rothschild, Sébastien Josse et Thomas Rouxel ont pris un départ prudent.

La météo des premières heures de course s'annonce tonique et le duo Edmond de Rothschild n'aura pas de round d'observation pour rentrer dans le match ! En effet, si la sortie de Manche devrait être une histoire ancienne dès la nuit prochaine avec Ouessant dans le sillage du Maxi Edmond de Rothschild, les conditions se dégraderont crescendo jusqu'au passage d'un front dépressionnaire programmé dans la nuit de lundi à mardi dans le golfe de Gascogne.

En Manche, tant l'angle du vent que sa force, ou encore l'état de mer, pourraient sembler idéaux pour faire parler la poudre, mais Sébastien Josse et Thomas Rouxel ont choisi d'aborder cette entame de régate dans un tout autre état d'esprit, avec disons une vision à plus long terme : « Une vingtaine de nœuds, 1,5 à 2 mètres de mer et vraisemblablement un long bord vent de travers pour aller jusqu'à Ouessant avec quelques changements de voiles d'avant au programme. Sur le papier, les conditions seraient là pour aligner d'entrée des moyennes autour de 40 nœuds. Mais entre le trafic maritime, la proximité avec les côtes, la négociation des DST, on trouve que ça ne serait ni raisonnable ni malin en début de course.»

Déclarations de départ

Dernier bateau à quitter les quais havrais, le Maxi Edmond de Rothschild a largué les amarres à 10h30. Trois heures avant le grand départ, Sébastien Josse et Thomas Rouxel nous confiaient leurs dernières impressions. 

Sébastien Josse, skipper du Maxi Edmond de Rothschild : « Les conditions sont plutôt favorables pour aller vite, mais notre objectif n'est pas de faire un record, c'est d'abord d'aller à Bahia, le mieux possible et surtout faire le dos rond les 2 premiers jours car on n'a pas encore beaucoup d'expérience dans ces conditions. C'est la première course du Maxi, on sait que l'on va rencontrer des conditions nous n'avons pas vraiment eu en entraînement, mais tout ça c'est une histoire de confiance et on va essayer de bien faire les choses. Je suis content de faire cette première course avec Thomas, on a une confiance réciproque, il est totalement à l'écoute, il s'appuie beaucoup sur l'expérience, il est très sérieux et très concentré. C'est son premier départ avec un gros bateau mais je suis assez serein sur le fait qu'on agisse comme il faut. »

Thomas Rouxel, coskipper du Maxi Edmond de Rothschild : « Le départ va être assez compliqué avec le monde, on espère que la zone sera bien dégagée, après une fois qu'on aura franchi la ligne on devrait réussir à aller sur un seul bord jusqu'à la bouée d'Etretat donc c'est bien. On est serein. On va partir doucement, a priori c'est du près assez serré donc on ne volera pas sur le premier bord, on ne va pas attaquer tout de suite, ça sera plus safe. Les routages nous donnent 8 jours à peu près jusqu'à Bahia, on devrait passer en milieu de nuit au large de Ouessant et après-demain aux Açores, c'est rapide. Je suis très chanceux de faire ma première Jacques Vabre sur un bateau comme ça, et très content d'être là car ça faisait longtemps que j'avais envie de faire la Transat Jacques Vabre, c'est une belle course donc je vais essayer de savourer ces moments et tout donner. » 

En voir plus 28 photos

Partager cet album photo






Articles suggerés