Envoyer cette page à un ami






Retour aux actualités 01 décembre 2016

Nouvelle transition

Vendée Globe 2016-2017 Mono60 Edmond de Rothschild Sébastien Josse

Dans le Nord des Kerguelen, en plein océan Indien, l'aigle et le lion - emblématique de la coque de Gitana 16 - filent vers l'Est. Le duo Thomson - Le Cléac'h ouvre toujours la marche, 664 milles devant. Mais déjà, les deux leaders commencent à ralentir sous l'influence d'une zone tampon avant l'arrivée d'un coup de vent annoncé pour la fin de semaine. Depuis son problème de safran il y a une semaine, Sébastien Josse, toujours troisième, négocie des conditions moins favorables en arrière du wagon de tête. Constant dans l'effort, le niçois remet chaque jour le travail sur le métier. Mais la météo dicte sa loi et le skipper du Mono60 Edmond de Rothschild doit prendre son mal en patience. Aujourd'hui, il touche enfin plus de pression que ses deux camarades de devant et espère ainsi regagner un peu de terrain sur les ouvreurs du Vendée Globe.

Après être descendu jusqu'au 46 degrés Sud, Sébastien a choisi de remonter plus au Nord afin de se dégager de la zone d'exclusion des glaces mais aussi en prévision de la dépression qui arrive par l'arrière.

Baisse de régime
La marine nationale a survolé, hier, Banque Populaire VIII et Hugo Boss alors qu'ils croisaient à proximité des Kerguelen. La vitesse était encore au rendez-vous pour les deux skippers dont les bateaux fendaient la mer à vive allure. Au classement de 15h ce jeudi, l'ambiance a un peu changé, notamment pour le nouveau leader Alex Thomson qui affiche une vitesse de 15,8 nœuds sur les quatre dernières heures, tandis que Sébastien Josse avait progressé près de un nœud et demi plus vite, à 17,1 nœuds. Des chiffres qui laissent envisager que les premiers commencent à se faire attraper dans les griffes de la dorsale anticyclonique. Si les prévisions météorologiques se révèlent exactes sur le plan d'eau, le skipper du Gitana Team devrait encore reprendre quelques milles précieux sur ses adversaires. 

Coup de vent  
Après une semaine très calme, l'arrière de la flotte a décollé et accélère vers les quarantièmes. Tous ne sont pas encore dans l'océan Indien mais la météo n'a pas de frontière et la dépression qui souffle déjà dans le cou des derniers, devrait les malmener sérieusement avant de remonter toute la flotte. Actuellement la compression isobarique est impressionnante en Atlantique Sud, avec des vents qui pourraient atteindre les 50 nœuds. Mais la dépression devrait s'essouffler en « route » pour devenir assurément plus maniable au moment où elle touchera Edmond de Rothschild entre le 4 et 5 décembre.

Classement du 1er décembre à 15h (HF)

1. Alex Thomson (Hugo Boss) à 14 793,6 milles de l'arrivée
2. Armel Le Cleac'h (Banque Populaire VIII) à 0,7 mille du leader?
3. Sébastien Josse (Edmond de Rothschild) à 664,6 milles
4. Jérémie Beyou (Maître CoQ) à 1073,4 milles
?5. Paul Meilhat (SMA) à 1087,8 milles?
6. Yann Eliès (Queguiner Leucémie Espoir) à 1 455,6 milles
?7. Jean-Pierre Dick (St Michel - Virbac) à 2 027,7 milles
…

Partager cet album photo






Articles suggerés