Envoyer cette page à un ami






Retour aux actualités 07 novembre 2016

Par le travers d'Ortegal

Vendée Globe 2016-2017 Mono60 Edmond de Rothschild Sébastien Josse

Les vingt-huit solitaires du Vendée Globe viennent de vivre leur première nuit de mer dans le golfe de Gascogne. L'espagnol Didac Costa ayant dû faire demi-tour pour réparer peu après le départ suite à une fuite de ballast. Auteur d'un très beau départ, qui lui a permis de s'échapper en tête dans les premiers milles de course, Sébastien Josse a respecté sa philosophie de départ en réalisant une nuit prudente dans le paquet de tête. Ce matin, au classement de 9h, le skipper d'Edmond de Rothschild, occupe la 7e place d'une flotte désormais menée par le britannique Alex Thomson. Ce groupe est en approche de la pointe nord-ouest de l'Espagne, le fameux cap Finisterre, qu'il devrait atteindre en milieu de journée.

Retour sur le beau départ de Sébastien Josse

Hier à 13h02, après l'intense émotion du chenal  – près de 350 000 personnes étaient au rendez-vous sur les quais vendéens – puis de longues minutes d'attente dans un cadre virtuel spécialement délimité pour eux au large des Sables d'Olonne, les marins de la 8e édition du Vendée Globe ont pu enfin mettre le cap vers le large. Les conditions météorologiques étaient exceptionnelles pour un 6 novembre avec un grand soleil et un vent de Nord–Nord-Est d'une quinzaine de nœuds. Le tout sur une mer relativement calme, tout du moins jusqu'à ce que les très nombreuses embarcations présentes sur le plan d'eau ne se mettent en marche pour escorter les solitaires vers le large ; un spectacle de toute beauté qui soulignait encore – si besoin était – l'attachement du public à cette course unique qu'est le Vendée Globe.

Rappelons que le départ de cette 8e édition a été donné par S.A.S le prince Albert II de Monaco, que nos armateurs – Ariane et Benjamin de Rothschild – et Sébastien Josse avaient reçu à bord du Mono60 Edmond de Rothschild samedi pour une visite privée.

 

 


Une première nuit instable

Pour leurs premiers milles de course, Sébastien Josse et ses concurrents ont dû composer avec des conditions très instables ; une situation due à un résidu de front d'une dépression située sur l'Est de l'Europe.  Ainsi, cette nuit le vent n'a cessé de faire le yoyo dans une amplitude de 9 à 26 nœuds. Ces conditions ont engendré de nombreux réglages et une nuit active sous la casquette et sur le pont du Mono60 Edmond de Rothschild.

Actuellement par le travers du cap Ortegal, le cap Finisterre est à 80 milles de l'étrave de Gitana 16. Les premiers y sont attendus à la mi-journée, voire en début d'après-midi ; un timing un peu moins rapide que celui indiqué hier par les premiers routages. Lors de ce passage le vent de secteur Nord devrait avoisiner les 20 nœuds et la stratégie de la tête de flotte sera alors de chercher à glisser pour gagner dans le Sud.

Classement du 7 novembre 2016 à 9h

  1. Alex Thomson (Hugo Boss)
  2. Jean-Pierre Dick (St Michel – Virbac) à 2,3 milles du leader
  3. Armel Le Cleac'h (Banque Populaire) à 2,4 milles
  4. Morgan Lagravière (Safran) à 14, 6 milles
  5. Vincent Riou (PRB) à 16,2 milles
  6. Jeremie Beyou (Maître CoQ) à 16,8 milles
  7. Sébastien Josse (Edmond de Rothschild) à 18,2 milles
  8. Paul Meilhat (SMA) à 18,3 milles
  9. Yann Eliès (Gueguiner Leucémie Espoir) à 21,5 milles
    …
Partager cet album photo






Articles suggerés