Envoyer cette page à un ami






Retour aux actualités
07 décembre 2015

Aux avant-postes dans l'alizé

Transat St-Barth - Port-la-Forêt Mono60 Edmond de Rothschild Sébastien Josse

Partie de Gustavia hier après-midi (16h, heure française), la flotte de la Transat Saint-Barth - Port-la-Forêt a mis cap au Nord afin d'amorcer son contournement de l'Anticyclone des Açores et d'aller accrocher le train des dépressions atlantiques, un changement de régime synonyme d'une véritable rampe de lancement sur la route du retour. Après un départ animé, sous les grains si caractéristiques des Antilles à cette période, les six solitaires* sont progressivement entrés dans leur course à la faveur d'un alizé soutenu. A bord du Mono60 Edmond de Rothschild, Sébastien Josse a parfaitement pris ses marques et mène la danse depuis les tous premiers milles de course. Au classement de 17h, le dernier-né des Gitana s'offrait une légère avance de 5,5 milles sur SMA et plus de 31,8 milles sur Safran, respectivement deuxième et troisième après un peu plus de 24 heures de mer.

Départ animé sous les grains

Lors du coup de canon, l'ambiance était tonique hier au large de la marina de Gustavia. 15-20 nœuds moyens fraîchissant aux alentours des 25 sous les nombreux grains qui parsemaient la zone de départ et une mer formée… autant dire que le spectacle était au rendez-vous et les contrastes sublimes pour saluer les six solitaires avant leur traversée de l'Atlantique Nord. Dans ces conditions, Paul Meilhat signait le meilleur départ suivi de très près par Sébastien Josse.  Le skipper du Mono60 Edmond de Rothschild prenait d'ailleurs rapidement l'avantage lors des premiers milles en direction de Saint-Martin et d'Anguilla. Après une première nuit sous l'influence d'un alizé soutenu, le rythme a baissé d'un cran sur le pont des monocoques de 60 pieds dès la fin de la matinée et Sébastien Josse et ses concurrents filaient travers au vent aux alentours de 11-13 nœuds en milieu d'après-midi ; des conditions qui restent malgré tout sollicitantes en solitaire tant les réglages ne manquent pas et le pilotage réclame finesse et concentration.

Nord vs Sud

Si la route de cette Transat Saint-Barth - Port-la-Forêt est toute tracée, le chemin le plus rapide pour y parvenir est encore loin d'être évident. En effet, comme nous l'expliquait Sébastien Josse hier avant de larguer les amarres, les modèles de prévisions ne sont pas d'accord et deux grandes routes très différentes l'une de l'autre sont encore envisageables. Schématiquement, le modèle CEP (européen, ndlr) indique une route plutôt Sud tandis que le GFS (modèle américain, ndlr) voient un passage bien plus au Nord. Les marins devront ainsi choisir après le franchissement de la dorsale anticyclonique. Car pour l'heure c'est bien ce phénomène qui intéresse les six solitaires en lice. Dans les prochaines heures, le vent va effectivement mollir pour ne guère dépasser les 10 nœuds. Les vitesses observées au classement de 17h, venaient bien confirmer cette tendance.

Classement de 17h (heure française) - J+1
  1. Sébastien Josse (Edmond de Rothschild) - 3 073 milles de l'arrivée
  2. Paul Meilhat (SMA) - à 5,5 milles du leader
  3. Morgan Lagravière (Safran)- à 31,8 milles
  4. Thomas Ruyant (Le Souffle du Nord)  - à 37,1 milles
  5. Fabrice Amedeo (Newrest-Matmut) - à 42,2 milles
  6. Eric Holden (O Canada) - à 66,2 milles
  7. Enda O'Coineen (Kilcullen Voyager) - non localisé

Gitana met à votre disposition une cartographie dédiée pour suivre cette transat : http://gitana-team.geovoile.com/saintbarthportlaforet/2015/. Les positions d'Edmond de Rothschild et de ses six concurrents seront mises à jour toutes les heures. Un black-out de positions sera cependant observé entre 23h et 5h afin de laisser le jeu stratégique ouvert !

* Sept concurrents sont engagés dans cette Transat Saint-Barth - Port-la-Forêt. Mais quelques heures avant le départ, le navigateur irlandais, Enda O'Coineen a découvert des soucis de moteur à bord du 60 pieds Currency House Kilcullena. Son équipe technique met tout en œuvre pour qu'il puisse quitter Saint-Barthélemy dans les meilleurs délais et suivre ainsi la route tracée par les six ouvreurs.

Partager cet album photo






Articles suggerés