Envoyer cette page à un ami






Retour aux actualités 16 octobre 2015

Retour sur la genèse du dernier-né des Gitana

Transat Jacques Vabre Vendée Globe 2016-2017 Mono60 Edmond de Rothschild Sébastien Josse

Mis à l'eau le 7 aout 2015, le Mono60 Edmond de Rothschild prendra dans dix jours le départ de sa première course : la célèbre Transat Jacques Vabre entre Le Havre et Itajai au Brésil. L'occasion de revenir sur la genèse du deuxième IMOCA de la Saga Gitana, un plan Verdier de dernière génération destiné au prochain Vendée Globe.

Carène planante dotée d'une étrave très volumineuse pour augmenter les performances de vitesse du navire, forme de coque dite frégatée (signifie que le livet est moins large que le bouchain) afin de limiter le développé du pont et d'ainsi gagner en légèreté, diminution du franc-bord ce qui accentue la sensation de largeur du bateau, pont plat, cockpit très ouvert et abaissé sans oublier les dérives foil… Le Mono60 Edmond de Rothschild ne manque pas d'arguments…

Ce monocoque a été imaginé et construit pour le Vendée Globe car même si nous disputerons les courses du calendrier Imoca en 2015 et 2016, le tour du monde est notre objectif. Toute la philosophie du projet repose sur ce postulat de départ. La légèreté est l'obsession de toutes les équipes de la course au large car elle est bien synonyme d'efficacité et donc de performance. Mais dès le début de ce projet et compte tenu de la course majeure que nous visons, la fiabilité a été notre priorité et c'était d'ailleurs la première ligne du cahier des charges. Ma dernière expérience sur le Vendée Globe (sa 2e participation, ndlr) s'est soldée par un abandon suite à une avarie technique, donc je sais pertinemment que pour gagner une course il faut d'abord la finir ! Et puis l'expérience du Multi70 a été très utile car elle a nous permis de « tordre » quelques préjugés. Même si sur le papier, un bateau un peu plus solide et donc un peu plus lourd devrait être moins rapide, dans les faits la confiance que l'on a dans ce bateau nous permet de tirer dessus en toute sérénité. Sébastien Josse Skipper Edmond de Rothschild


Onze mois de construction

+100 personnes impliquées dans le projet

10 000 heures d'études (architectes & bureau d'études Gitana)

150 plans échangés

30 000 heures de construction

 

En voir plus 52 photos

 

Le Vendée Globe démarre aujourd'hui » lâchait Sébastien Josse. « Cette épreuve se prépare sur du long terme et dès à présent, avec la mise à l'eau du bateau, elle sera quotidiennement dans nos esprits. Je dis nous car c'est bien un travail d'équipe qui réunit un trio : l'équipe, le bateau et le skipper… Les gars ont super bien bossé pour que nous puissions disposer d'une telle machine et c'est à moi de prendre ma part du contrat désormais. Le travail continue car la route est encore longue pour l'optimiser et le mettre au point. Ça sera rythmé jusqu'au départ du Vendée le 6 novembre 2016 mais nous sommes des privilégiés ! » assurait le marin niçois le jour le 7 août dernier. Sébastien Josse Skipper
Partager cet album photo






Articles suggerés