Envoyer cette page à un ami






Retour aux actualités
25 septembre 2015

Première rencontre avec la concurrence

Transat Jacques Vabre Mono60 Edmond de Rothschild Sébastien Josse

Dans trois semaines très précisément, la flotte de la Transat Jacques Vabre 2015 devra avoir rejoint le Havre, ville de départ historique de la Route du Café. Et dans un mois, jour pour jour, les quarante-deux duos engagés dans la 12e édition de la célèbre transatlantique, s'élanceront en direction d'Itajaí, au Brésil. Le compte à rebours est bel et bien lancé pour Sébastien Josse et Charles Caudrelier, qui participent dès aujourd'hui au Trophée Azimut. Ce rendez-vous annuel lorientais, qui consiste en un grand côtier au départ et à l'arrivée du port morbihannais, est la première confrontation du tandem avec ses futurs concurrents. Un moment important donc, même si avec un bateau neuf, mis à l'eau il y a seulement quelques semaines, les marins du Gitana Team avouent sans honte être encore dans une phase d'apprentissage et de fiabilisation du Mono60 Edmond de Rothschild.

En mettant à l'eau le Mono60 Edmond de Rothschild le 7 août dernier, les hommes du Gitana Team savaient que les semaines qui les séparaient du départ de la Transat Jacques Vabre s'annonçaient denses. Ainsi, Sébastien Josse et Charles Caudrelier profitent de toutes les occasions qui s'offrent à eux pour faire connaissance et parfaire leurs gammes afin d'être fin prêt le 25 octobre prochain. « Les Imoca sont des bateaux complexes qui réclament beaucoup de mises au point. Le Mono60 Edmond de Rothschild est à l'eau depuis un mois et demi et nous avons dû faire une dizaine de sorties à bord. Chaque navigation nous apprend énormément mais la route est encore longue avant de maîtriser toutes les subtilités de ce bijou de technologie. Mais rappelons que le but du projet est que je parte sur le Vendée Globe, dans un an, avec un bateau fiabilisé et optimisé. Le trophée Azimut est un excellent galop d'essai pour nous. Il n'était pas question de se priver de ces quelques milles en course, face aux meilleurs de la classe. Mais nous y allons sans pression de résultat compte tenu du timing» confiait le skipper d'Edmond de Rothschild.

180 milles pour se jauger

Depuis 2011, la société Azimut donne rendez-vous tous les ans aux grands noms de la voile pour une compétition au départ et à l'arrivée de Lorient. En approche de la grande échéance océanique de l'automne, les marins profitent de cette régate pour se jauger une dernière fois au large.  Cette année encore, la classe Imoca a répondu présente et ce sont douze 60 pieds qui s'élanceront au large de Groix à 17h.

Le parcours proposé par Jacques Caraës, le directeur de course de l'épreuve, est une grande boucle de 180 milles qui conduira la flotte tout d'abord vers un waypoint dans le Sud-Ouest de Lorient, à environ 50 milles au large de Saint-Nazaire. Une fois ce point virtuel enroulé, les monocoques mettront le cap vers la bouée d'atterrissage SN1 à l'entrée de l'estuaire de la Loire. SN1 dans le sillage, débutera alors le retour vers les eaux lorientaises. Mais les duos devront au préalable remonter plus au Nord et laisser « la jaune » des Glénan à tribord avant de revenir à leur point de départ. Côté météo, le skipper d'Edmond de Rothschild nous dévoilait les dernières prévisions peu de temps avant de quitter le ponton : « Nous devrions partir au portant dans du vent très mou, limite pétoleux, de secteur Ouest-Nord Ouest. Ce vent va tourner à droite pour s'installer au Nord-Est en forcissant. Vers minuit, nous devrions avoir une quinzaine de nœuds et ce vent devrait rester établi jusqu'à notre retour vers Lorient. Cette météo va nous offrir des allures variées avec du portant, du près mais aussi du reaching (vent de travers, ndlr).»

Chantier express

La semaine dernière, le Mono60 Edmond de Rothschild avait regagné l'ambiance feutrée de la base technique du Gitana Team pour quelques jours. Au programme, un chantier express visant à quelques finitions de l'aménagement intérieur ainsi que des améliorations de l'ergonomie du cockpit. Enfin, l'équipe a mis à profit cette période pour réparer la bôme endommagée lors du parcours de qualification du duo.

Caractéristiques techniques

Longueur hors tout : 20,10 m
Longueur flottaison: 18,28 m
Largeur : 5,70 m
Tirant d'air : 29 m
Tirant d'eau : 4,50 m
Déplacement (poids) : 7,6 tonnes
Poids du bulbe de quille : 3 tonnes
Surface voilure max au près et au portant : 290 m2 / 490 m2
Nombre de voiles autorisées à bord : 8 (1 grand-voile, 7 voiles d'avant)
M2 d'espace de vie : 10 m2
Nombre et type de dérives : 2 dérives foil
Source de production d'énergie à bord : génératrices couplées au moteur diesel + hydro générateurs

Architectes : Guillaume Verdier / VPLP Yacht Design
Chantier : Multiplast (Vannes)
Safrans: C3 Technologies
Dérives : Heol Composites
Quille : AMPM (La Mothe-Achard)
Mât : Lorima (Lorient)

Début de construction : septembre 2014
Mise à l'eau : 7 août 2015

Partager cet album photo






Articles suggerés