Envoyer cette page à un ami






Retour aux actualités 14 septembre 2015

Qualifiés !

Transat Jacques Vabre Mono60 Edmond de Rothschild Sébastien Josse

Deux mois et neuf jours ; tel est le temps dont dispose le Gitana Team pour fiabiliser et prendre en main le tout nouveau Mono60 Edmond de Rothschild - mis à l'eau le 7 août dernier à Vannes - avant sa première sortie officielle en compétition. Ce sera le 25 octobre au départ du Havre pour la 12e édition de la Transat Jacques Vabre. Autant dire qu'avec ce timing serré et face à une machine tout aussi fabuleuse que complexe à mettre au point, chaque jour compte et chaque sortie est un bon en avant pour Sébastien Josse et son co-skipper de la Transat, Charles Caudrelier. La semaine dernière, le duo d'Edmond de Rothschild a profité de bonnes conditions météorologiques pour mettre le cap à l'ouest quelques jours, avec en tête un double objectif : en premier lieu s'entraîner mais aussi s'acquitter du parcours de qualification requis par la direction de course de la Transat Jacques Vabre. C'est avec le précieux sésame en poche que les deux marins seront présents dès demain à Paris pour la conférence de presse de l'épreuve.

Qualif en poche

Mercredi 9 septembre, le Mono60 armé par le Baron Benjamin de Rothschild quittait son port d'attache lorientais pour sa première longue navigation au large. Lors de cette sortie de près de 72 heures, l'objectif était double pour Sébastien Josse et Charles Caudrelier : s'entraîner et se qualifier !

Le skipper d'Edmond de Rothschild est un marin travailleur et méthodique qui a toujours bien plus préféré les milles engrangés que les études théoriques. « L'Imoca c'est un peu comme le vélo, une fois appris ça ne s'oublie pas vraiment mais nous sommes clairement dans une phase de découverte du bateau et la route est encore longue avant que nous n'en maîtrisions toutes les finesses. Le Mono60 Edmond de Rothschild est un bateau de dernière génération, complexe dans les systèmes embarqués et qui réclame un minimum d'heures de mise au point. Il nous faut trouver nos marques à bord de ce bateau neuf et avec Charles nous devons retrouver nos automatismes de couple » s'amusait Sébastien Josse, avant de poursuivre : « pour cela il faut naviguer encore et encore et grâce à la formidable équipe derrière nous, qui fait comme d'habitude preuve d'une grande réactivité, nous avons la chance de pouvoir optimiser notre temps d'entraînement.»

Bien que tenant du titre en multicoque - avec le Multi70 Edmond de Rothschild en 2013 -  les marins du Gitana Team devaient s'acquitter d'un parcours de 800 milles nautiques pour valider leur participation à la célèbre transatlantique en double. Sébastien Josse nous décrivait les conditions rencontrées au cours de cette sortie riche en enseignements : « En partant mercredi après-midi, nous avons profité de conditions très variées allant de la pétole au medium pour terminer par du vent fort. Nous avons ainsi pu passer toute la garde robe du bateau et valider les voiles. L'objectif était d'aller chercher un front dans l'Ouest. Les premières 24 heures ont été assez molles - avec du Sud-Est entre 0 et 10 nœuds - puis nous avons commencé à naviguer sous l'influence du front. Le plus fort du vent était après le passage de ce dernier avec 30 nœuds moyens et des claques à 37-38 nœuds. Nous sommes revenus à la maison avec ce flux. Cette sortie était très bénéfique et enrichissante ! »
Cette navigation dite de qualification est imposée par la direction de course de l'épreuve. C'est une règle au préalable de toute grande course au large, qui a pour but de valider tant le navire que la capacité des duos à mener leur monture.

Au vu des mauvaises conditions météorologiques attendues tout au long de la semaine en Bretagne, le Gitana Team a choisi de profiter de cette fenêtre de « neutralisation météo » pour offrir quelques jours de chantier au dernier-né des Gitana. En effet, si le plan Verdier répond aux attentes de son skipper et de l'équipe, il demeure un prototype neuf qui réclame encore de nombreux ajustements à commencer par l'aménagement intérieur qui sera ô combien important pour Sébastien Josse et Charles Caudrelier dans les prochaines semaines. Lors de sa remise à l'eau, il restera pile un mois au duo pour poursuivre sa découverte de la machine et fourbir ses armes avant le grand départ du 25 octobre au Havre.

Dans le sillage de Gitana, septembre 2015

Pour la sixième fois cette saison, le Gitana Team ouvre ses portes et vous propose une plongée au cœur de l'équipe pour découvrir l'envers du décor. A deux mois du grand rendez-vous de la Transat Jacques Vabre, c'est un webzine 100% Mono60 Edmond de Rothschild qui vous attend entre actualité, visite exclusive de Gitana 16 et quelques éclaircissements techniques sur les fameuses dérives foils.

Caractéristiques techniques

Longueur hors tout : 20,10 m
Longueur flottaison: 18,28 m
Largeur : 5,70 m
Tirant d'air : 29 m
Tirant d'eau : 4,50 m
Déplacement (poids) : 7,6 tonnes
Poids du bulbe de quille : 3 tonnes
Surface voilure max au près et au portant : 290 m2 / 490 m2
Nombre de voiles autorisées à bord : 8 (1 grand-voile, 7 voiles d'avant)
M2 d'espace de vie : 10 m2
Nombre et type de dérives : 2 dérives foil
Source de production d'énergie à bord : génératrices couplées au moteur diesel + hydro générateurs 

Architectes : Guillaume Verdier / VPLP Yacht Design
Chantier : Multiplast (Vannes)
Safrans: C3 Technologies
Dérives : Heol Composites
Quille : AMPM (La Mothe-Achard)
Mât : Lorima (Lorient)

Début de construction : septembre 2014
Mise à l'eau : 7 août 2015

 

Partager cet album photo






Articles suggerés